mardi 10 juillet 2018

Éclat(s) d'âme tome 1 de Yuhki Kamatani


Éditeur : Akata
Date de sortie : 22 Février 2018
Nombre de pages : 178
Prix : 7,95€


Résumé : "Deux jours avant les vacances d'été, je crois que...je suis mort". C'est ce qu'à pensé Tasuku le jour où un de ses camarades de classe lui a piqué son smartphone, alors qu'il était en train de regarder une vidéo porno gay dessus. La rumeur s'est répandue comme une trainée de poudre. Tasuku, pense alors à se suicider, ne pouvant supporter cette réalité dont il n'avait pas encore complètement conscience lui-même, mais aussi par peur du regard de la société. Pourtant, alors qu'il s'apprête à sauter dans le vide, il aperçoit, au loin, une mystérieuse silhouette de jeune femme qui le devance et...saute dans le vide ?! Intrigué, terrorisé, il s'élance vers l'endroit d'où elle a sauté. Il y découvre, stupéfait, que la jeune femme est encore en vie, et qu'elle est l'hôte d'une sorte de résidence associative, véritable safe space où se réunissent diverses personnes LGBT. De rencontre en rencontre, le jeune lycéen va apprendre à se connaître, à s'accepter, et trouver sa place dans le monde. 


Mon avis



Depuis quelques temps, Akata est devenue une de mes maisons d'éditions de manga chouchou mais surtout une valeur sûre en matière de manga sociétaires grâce à sa ligne éditoriale engagée. 

Éclat(s) d'âme nous propose de suivre le personnage de Tasuku, jeune homme en mauvaise posture deux jours avant les vacances d'été car ses camarades de classe ont peut-être découvert qu'il est gay, secret qu'il cache à tous de peur de regard des autres et de la société. Il renie totalement le fait qu'il soit gay et à peur que ce secret soit découvert. 

C'est alors qu'il pense à se suicider qu'il fait la rencontre d'une étrange personne prête à l'écouter : celle-ci l'invite dans son salon de discussion pour personnes LGBT. 

C'est dans ce salon qu'il fera la rencontre d'Haru, une jeune femme forte qui assume complètement son homosexualité mais qui a peur de l'annoncer à ses parents, alors que sa petite amie ne l'assume pas de peur du regard des autres. 

Il faut dire qu'autant le texte que le dessin sont très poétiques et mettent en avant la thématique, centrale ici, de l'acceptation de soi et du regard des autres avec beaucoup de bienveillance tout en dénonçant l'homophobie et ses dérives. 

La question de l'homosexualité, qui ne devrait d'ailleurs même pas en être une, et de la difficulté à faire son coming out se situent au cœur de l'intrigue de ce manga. 

Ce manga atypique propose une histoire tout à la fois belle, poétique et percutante traitant avec bienveillance de sujets d'actualité. Je n'ai pas autant été touchée par cette histoire que je l'aurais voulu et bien que je sois curieuse de lire la suite, je ne pense pas retenter l'expérience...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

/* Contenant de la barre de cookies */ .cookie-choices-info, #cookieChoiceInfo { bottom: 0 !important; top: auto !important; }