dimanche 8 octobre 2017

Premières Lignes #13


C'est sur le blog Les pages qui chuchotent que j'ai découvert ce rendez-vous créé par Ma Lecturothèque, et j'en ai trouvé le principe intéressant. Après tout, quand je vais en librairie pour acheter un nouveau livre, je regarde toujours la couverture et la quatrième de couverture. Mais il m'arrive aussi de lire les premières lignes voire les deux premières pages pour voir si le style de l'auteur me plait. J'ai donc décider de partager avec vous, chaque semaine, les premières lignes des romans qui m'ont plu ou même de mes lectures en cours en fonction de mon envie du moment. 






Résumé : L'Al-Amhet. De ces montagnes arides et inhospitalières, nul n'est jamais revenu et de sombres rumeurs courent sur la route qui les traverse. Cette route, Erwin Herderant, chasseur de trésors et de morts-vivants, va pourtant devoir l'emprunter. Pour un pilleur de tombes, les affaires n'attendent pas, quels que puissent être les risques. 
La sinistre renommée de l'Al-Amhet n'est d'ailleurs pas de taille à effrayer Ervim. Pas plus que les aventuriers auxquels il se joint dans cette folle entreprise. Ni Venid O'Kern, Semi-Nain irascible à la réputation douteuse, ni l'énigmatique Irthows, qui dissimule son visage aux regards, ni leurs compagnons ne sont de ceux qui fuient devant le danger.
Revenants, démons et autres maléfices, ils sont prêts à tout affronter. Mais ils sont bien loin d'imaginer quel secret cache vraiment la route des montagnes. 


Premières lignes : "Jezz-al-Dhir, port inondé de sable sur la côte sud-ouest du Gâlad-Jezel. Ervim Herderant commanda une pinte de bière au comptoir poisseux de la taverne de l'Ancre Ivre. Il savoura la sensation du breuvage frais s'écoulant dans sa bouche desséchée, déliant ses cordes vocales et apaisant le feu qui lui embrassant la gorge.
En cette fin de printemps, l'air du Gâlad-Jezel devenait de plus en plus sec, sous l'effet du vent d'est, qui soufflait en bourrasques, charriant sable et poussière qui s'insinuaient jusque sous les vêtements, asséchant intolérablement les bronches et enflammant les poumons."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire