vendredi 18 décembre 2015

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin Alire Saenz






Editeur : PKJ
Date de parution : 18 Juin 2015
Nombre de pages : 368
Prix : 17,90€



Résumé : Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expensif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent un eprofonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais...
C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.




Mon avis :




Ce livre etait dans ma PAL depuis quelques temps déjà et je ne sais pas pourquoi j'ai tardé à ce point pour le lire...Une fois ce livre commencé, je n'ai pas pu m'arrêter!

L'intrigue se déroule dans l'Amérique post-Vietnam dans une communauté méxicaine, autant dire que ce n'était pas une époque facile pour tout le monde.


On suit le personnage d'Ari (Aristote) qui a quinze ans, la vie devant lui, mais aucun ami. Il aime se battre et est très secret. Il en veut à son père de ne rien lui raconter sur la guerre du Vietnam. On peut dire que le père d'Ari représente bien la figure de l'homme traumatisé par la guerre et qui la revit à chaque moment de sa vie. Il en veut aussi à sa famille ne pas lui dire pourquoi personne ne lui parle jamais de son frère Bernardo, qui est en prison. En effet, tout le monde fait comme si celui-ci n'existait plus. Mais ce qu'Ari ne sait pas c'est que c'est parents font cela pour le protéger. 


Mais un jour, Ari rencontre Dante, un garçon qui est son exact opposé. Dante aime montrer ses sentiments aux personnes qui l'entourent. Il est sûr de lui et n'hésite pas à dire ce qu'il a sur le coeur. Il se rend aussi très vite compte de son homosexualité et ne s'en cache pas. Malgré leurs différences, les deux jeunes hommes vont très vite devenir inséparables.

Les parents des deux personnages ont une grande importance durant tout le livre. On peut donc voir une grande différence entre la relation qu'Ari entretient avec ses parents et celle de Dante avec ses parents, cela allant de paire avec le caractère des deux jeunes hommes.


Aristote et Dante sont deux personnages vraiment attachants qui évoluent chacun à leur rythme. On peut voir que leur relation évolue très vite mais bien que Dante soit très clair depuis le départ, Aristote n'arrive pas à définir ses véritables sentiments ce qui met un frein à leur relation.


Ce livre nous plonge dans les pensées d'Ari ; on suit donc tout son questionnement sur lui-même : son corps, sa sexualité, son avenir. Les chapitres sont très courts et font penser à des petites anecdotes ponctuelles qui seraient marquées dans un journal intime (il dit à plusieurs moments en avoir déjà tenu un).


J'ai parfois eu un peu de mal pour savoir qui parlait dans les dialogues car ceux-ci n'ont que des tirets. Il est donc parfois difficile de suivre qui dit quoi, mais ce n'est pas vraiment dérangeant. Je trouve même que cela donne une certain charme au livre.


C'est un très beau livre sur la famille et ce que des parents sont prêts à faire pour protéger leurs enfants ; mais aussi sur la tolérance, je pense ici à une scène en particulier...


L'auteur réussi aussi l'exploit de rendre la grande majorité de ses phrases très poétiques, ce qui nous fait aimer encore plus ce roman et nous montre bien toute la sensibilité cachée d'Ari.


Je ne vais pas vous en dire plus sur ce roman car je ne veux pas vous spoiler (excusez-moi la petite taille de cette chronique...). C'est un roman que j'ai adoré et qui est vraiment passé très près du coup de coeur ! C'est un magnifique roman très bouleversant que je ne peux que vous conseiller de lire !!

1 commentaire: