mercredi 28 juin 2017

Réalités invisibles d'Eric Costa




Éditeur : Independently Published
Date de parution : 16 Février 2017
Nombre de pages : 145
Prix : 9,99€


Résumé : Laissez-vous happer par l'étrange, l'occulte et l'insolite le temps de six nouvelles. Suivez Marion lorsqu'elle découvre une mystérieuse chenille bleue. Explorez un manoir dont les murs semblent changer de place. Accompagnez Alzius dans une forêt peuplée de voix étranges. Voyagez toute une nuit dans les souvenirs d'Alex...




Mon avis : 



J'avais déjà lu le premier tome de la série Aztèque de l'auteur et j'ai voulu découvrir sa plume dans un tout autre genre : le fantastique-horreur. Eric Costa nous propose ici de découvrir 6 nouvelles ayant pour thème le fantastique mêlé à l'horreur et il faut dire que les frissons sont garantis ! 

Dans chacune des nouvelles on ressent une atmosphère d'étrange et de peur ; ainsi qu'une tension palpable, qui augmente au fur et à mesure que se laisse porter par chaque nouvel univers mis en place. On en sait pas trop où s'arrête le rêve et où commence la réalité. 

Dans la nouvelle "Hôtel Wolff", le narrateur découvre qu'il ne peut pas quitter l'hôtel et se retrouve piégé avec un majordome qui se comporte de plus en plus étrangement. Dans "Solitaire", Alex, un homme soûl, se remémore la nuit de la mort de sa femme : et s'il l'avait tuée ? Dans "Eclosion", Marion élève une étrange chenille bleue à ses risques et périls. Dans "Le Refuge", Alzius se retrouve dans un refuge isolé dans lequel il entend des voix étranges. Dans "Le Manoir", Valmek se retrouve pris au piège dans un manoir hanté duquel il est impossible de s'échapper. Enfin, dans "Fréquence 24", Emma devient de plus en plus parano à mesure qu'elle écoute une étrange radio. 

J'ai passé un très bon moment de lecture avec ces nouvelles qui explorent chacune un pan du fantastique-horreur en laissant une place importante à la psychologie des personnages, et donc à celle du lecteur qui se prend au jeu. 

J'ai eu une préférence pour "Hôtel Wolff" qui est totalement dans ce que j'aime lire dans ce genre-là. Mais ça ne retire rien au fait que les autres nouvelles sont tout aussi excellentes ! 

Ce recueil est un pari réussi pour l'auteur, qui nous offre de courtes nouvelles qui vous feront frissonner. Mon seul regret est que ce recueil soit aussi court. J'aurais bien lu encore quelques nouvelles effrayantes ! 

2 commentaires:

  1. Dommage que ce soit un recueil de nouvelles, c'est un format que je n'aime pas du tout lire, mais en général, j'ai remarqué que dans les recueils, le thème est toujours GE-NIAL ! Et ici, le synopsis donne envie. Je vais peut-être essayer, tout de même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue que j'ai aussi du mal avec ce format mais j'aime bien en lire de temps en temps quand le sujet m'intéresse ou que j'aime la plume de l'auteur. J'aimerais bien connaître ton avis si tu te laisses tenter ;)

      Supprimer