samedi 18 février 2017

Le Noir est ma couleur Tome 2 - La Menace d'Olivier Gay





Éditeur : Rageot
Date de parution : 8 Octobre 2014
Nombre de pages : 294
Prix : 11,90€




Résumé : Alexandre a beau aimer se battre, il ne se souvient pas comment il s'est retrouvé sur ce lit d'hôpital, ni qui est cette Manon qui l'obsède.
Effrayée par ses nouveaux pouvoirs, Manon ignore comment les cacher à ses parents, les apprivoiser... et éviter Alexandre.
Quand les Ombres passent à l'attaque et qu'un nouvel élève arrive au lycée, la menace se précise. 
Manon et Alexandre se rapprocheront-ils ou s'éloigneront-ils l'un de l'autre ?





Mon avis : 




J'avais beaucoup aimé le premier tome de cette série, même si l'univers est très jeunesse. Je passe de bons moments de détente et de rigolade avec les personnages et ça fait un bien fou.

Dans ce tome, on retrouve Alexandre, qui a tout oublié des événements de la semaine qui vient de s'écouler pendant laquelle il a fréquenté Manon quasiment tous les jours. Manon, quant à elle, doit apprendre à gérer la couleur Noire sans que ses parents le sachent et désobéit à toutes les règles en reparlant à Alexandre du monde des sorciers. Sans oublier la venue d'une famille de Mages américains à Paris. Autant dire qu'une bonne dose de problèmes est à prévoir pour eux. 

Même s'il ne se souvient de rien, Alexandre reste très attiré par Manon, et ce, malgré lui. Leur relation va donc peu à peu prendre une nouvelle tournure sans qu'ils ne s'en rendent vraiment compte. 

Le franc-parler d'Alexandre me fait toujours autant rire et promet de bonnes tranches de rigolade. Et le pire est qu'on en redemande à chaque fois parce que ça marche à tous les coup. 

Manon ne peut pas parler de la couleur Noire avec ses parents car ceux-ci chassent les Mages Noirs. Elle alors d'autres choix que de s'entrainer seule sans trop savoir ce qu'elle fait et se retrouve assez vite isolée des siens pour ne pas se faire remarquer. Elle se rebelles aussi plus facilement que dans le premier tome et surtout, elle expérimente pour la première fois le sentiment de jalousie, qu'elle ne connaissait pas encore.

Je dois aussi dire que j'ai un mauvais pressentiment concernant le personnage de Jordan, le fils de la famille américaine, que je ne peux pas supporter et qui semble être faux. Il y a quelque chose de vraiment pas net chez lui...

Une chose qui me plait beaucoup dans ce tome : on ne suit pas uniquement les problèmes personnels de Manon et d'Alexandre mais aussi ce qu'il se passent du côté de la famille de Manon et des amis d'Alexandre. Les personnages secondaires ont donc leur histoire et ne sont pas là que pour "faire joli". 

Une fois de plus, Olivier Gay joue avec nos nerfs en finissant ce tome sur un cliffhanger. Je veux lire la suite au plus vite pour voir comment les personnages vont se sortir de cette situation ! Le Noir est ma couleur a tout de série pas prise de tête, amusante à lire et tout de même addictive. A lire pour passer un bon moment de lecture.

2 commentaires:

  1. C'est une série que j'ai bien envie de commencer, surtout qu'il le semble qu'elle est finie ou pas loin maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux y aller tranquillement ! C'est très sympa à lire en plus 😉 Et oui, c'est une série finie en 5 tomes (en plus ils sont pas trop chers).

      Supprimer