dimanche 29 janvier 2017

Douce France de Karine Tuil





Éditeur : Le Livre de Poche
Date de parution : Janvier 2014
Nombre de pages : 154
Prix : 5,10€




Résumé : Une jeune femme sans histoires est arrêtée par erreur avec des immigrés clandestins. Au lieu de protester, mi-fascinée, mi-voyeuse, elle endosse l'identité d'une Roumaine sans papiers et devient la prisonnière involontaire d'un centre de rétention administrative de la région parisienne. Elle découvre alors un autre monde : tour de Babel des langues, machine bureaucratique, attente effrayée de la décision du juge - libération ou renvoi au pays.
Roman coup de poing, ami-chemin de l'indignation et de la lettre d'amour aux siens, qui tourne autour d'une question obsédante : quel prix faut-il payer pour avoir la certitude d'une terre à soi ?




Mon avis : 




J'avais beaucoup entendu parlé de l'auteure à la rentrée littéraire de septembre et j'ai eu très envie de découvrir ses écrits. C'est chose faite avec Douce France, un livre qui fait beaucoup réfléchir sur certaines choses.

On suit l'histoire d'une jeune femme qui se fait arrêté par erreur avec plusieurs immigrés et qui décide de jouer le jeu en se faisant passer pour une roumaine. Elle se retrouve alors dans un centre de rétention, dans l'attente d'un jugement sur sa légitimité à rester en France. 

La jeune femme se laisse porter par les événements, à la fois choquée et fascinée par ce qui lui arrive : elle va vivre ce que vivent au quotidien des milliers d'immigrés en France et la manière dont ils sont traités dans ces centres. 

Elle fera aussi la rencontre de Yuri, un immigré Biélorusse, pour qui elle éprouvera une forte attirance (à sens unique) qui n'a pas lieu d'être. 

Au niveau du style d'écriture, les phrases sont très longues et bien rythmées. Le texte ce lit vraiment très vite, alors qu'on pourrait s'attendre au contraire, surtout quand on voit la richesse et la maîtrise de la langue par l'auteure.

Ce roman nous plonge dans les conditions déplorables des centres de rétention. Mais, il nous montre aussi un monde emplit de mensonges, de manipulations et d'usurpation. 

Karine Tuil propose une véritable réflexion sur la société actuelle et critique de la manière dont les immigrés sont traités en France. Il y a aussi tout un questionnement sur l'identité et la légitimité ou non à vivre dans tel ou tel autre pays. 

En effet, l'héroïne du roman est prise entre ses origines juives et sa légitimité à vivre en France, même si elle est française. La question de l'antisémitisme est très présente, notamment au travers de la peur des origines inculquée par les parents de l'héroïne à celle-ci depuis des années. Soit la peur d'un retour au pays après s'être si bien intégrés à la société française. 

J'ai été ravie de pouvoir découvrir l'auteure avec ce roman qui traite d'un sujet malheureusement toujours d'actualité. Douce France est un roman très court à lire absolument ! Il fait réfléchir sur le sujet de l'immigration mais surtout sue la manière dont les immigrés sont traités par la justice en France. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire