samedi 16 juillet 2016

The Dark Duet Tome 2 - Seduced in the Dark de CJ Roberts






Editeur : Pygmalion
Date de parution : 8 Juin 2016
Nombre de pages : 500
Prix : 16€



Résumé : "Je sais que l'on m'observe. Il y a toujours quelqu'un. Quelqu'un qui essaie de ma faire manger. C'est une femme. Elle me dit son nom, mais ça m'est égal. Elle ne m'intéresse pas. Rien ni personne ne m'intéresse vraiment.
Il y a toujours quelqu'un qui m'observe.
Toujours.
Je veux partir d'ici. Je ne suis pas malade. Si Caleb était là, je sortirais sur mes deux pieds, heureuse, souriante, complète.
Mais il est parti. Et ils ne me laissent pas le pleurer."






Mon avis : 




Comme je vous l'ai sans doute déjà dit dans ma chronique de Captive in the Dark, pour la rencontre avec CJ Roberts, je m'étais mise au défi de lire le dyptique en quatre jours. Pari tenu ! Mais je ne vous dit même pas dans quel état j'ai fini après... J'ai donc attendu un petit peu pour vous écrire ma chronique sur Seduced in the Dark.

Dans ce deuxième tome, on retrouve Livvie quelques mois après les événements du premier. On ne sait pas pourquoi mais elle se trouve dans le service psychiatrique d'un hôpital dans lequel elle est suivie. Elle est aussi interrogée par un enquêteur de la CIA pour les besoins d'une enquête sur le marché du plaisir. Mais tout cela est très flou dans les cinquante premières pages et j'ai eu un peu de mal à me situer...


En effet, on a vraiment l'impression de se trouver dans une histoire qui n'a rien à voir avec Captive in the Dark même si on reconnait assez facilement la manière de parler de Livvie. Cependant, celle-ci est anéantie et Caleb a mystérieusement disparu. Tout ce tome est donc centré sur le fait de savoir ce qu'il s'est réellement passé entre la fin du tome 1 et le moment où elle s'est retrouvée à l'hôpital.


Dans un sens j'ai préféré ce tome au premier car il se développe en deux temps : la vie de Livvie avec Caleb dans la continuité du premier tome et l'enquête policière qui se développe au fil de l'intrigue quand elle est à l'hôpital. C'est un procédé vraiment intéressant même si j'ai été un peu perdue au début. Mais je suis ressortie de cette lecture avec un avis plutôt mitigé.


J'ai beaucoup aimé le côté enquête avec des allers-retours entre le passé et le présent. On peut bien se rendre compte de l'évolution de Livvie et des dégâts que causes la disparition de Caleb. On assiste donc au naufrage de Livvie qui doit apprendre à vivre sans Caleb. En dehors du "couple" principal, j'ai beaucoup aimé le "duo" Matthew/Sloan : personnages intéressants et très bien construits dont on découvre des choses vraiment surprenantes les concernant. 


Mais, en dehors de ce point positif, c'est une lecture avec laquelle j'ai eu aussi énormément de mal... Seduced in the Dark est encore plus violent que Captive in the Dark et certaines scènes choquantes et révoltantes sont bien pire que celles que j'ai pu lire dans le premier tome. Si vous n'avez pas accroché au premier tome, je vous déconseille fortement de lire celui-ci...


Ici, la relation entre Livvie et Caleb évolue sans cesse entre amour et répulsion. Leur relation est à la fois sombre et sensuelle ; et c'est pas peu de le dire... Certaines scènes m'ont profondément touchée et choquée... Livvie est considérée ici comme une femme-objet dont on peut disposer selon ses désirs et j'ai été révoltée par certaines situations dans lesquelles elle se retrouve.

Au niveau des personnages on fait la rencontre de toute une panoplie de dominateurs et de soumis(es). Mais on rencontre surtout Rafiq, l'homme qui a élevé Caleb. On retrouve aussi certains personnages entre-aperçus dans Captive in the Dark.


Cette fois encore on retrouve certains passages au point de vue de Caleb, qui nous permettent d'en savoir plus sur son enfance. J'ai trouvé que c'était intéressant pour comprendre les choix qu'il a pu faire dans sa vie mais je l'ai trouvé beaucoup trop bipolaire pour qu'il soit attachant... En effet, Caleb se montre tour à tour gentil puis cruel avec Livvie sans qu'on sache trop pourquoi et c'est vraiment perturbant.


Enfin, que dire de l'épilogue ? J'ai trouvé qu'il avait gâché ma lecture...mais je ne vous en dirais pas plus à ce sujet. J'ai aussi cru comprendre que l'auteure avait écrit un troisième tome du point de vue de Caleb se situant plus ou moins à la même période que l'épilogue. J'ai donc à la fois hâte et peur de l'avoir entre les mains.


En conclusion, j'ai préféré Captive in the Dark au second tome. Mais cette série m'a fait ressentir trop de sentiments contradictoires pour être un coup de coeur. Et la manière dont est traitée Livvie est tout simplement révoltante... Quoiqu'il en soit, je pense que je lirais le troisième tome si j'en ai l'occasion pour connaître le fin mot de l'histoire. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire