dimanche 29 mai 2016

Helia Meldyn Tome 1 - La Fille du vent d'Hina Corel






Editeur : Nats Editions
Date de parution : 10 Mars 2015
Nombre de pages : 436
Prix : 18€



Résumé : Helia Meldyn n'a jamais cru en la magie. Pourtant, lorsqu'elle découvre le pouvoir insoupçonné de son magnifique collier, elle va douter. Comment ce bijou, déniché au fond d'un fleuve, peut-il lui permettre de contrôler le vent? 
Pour échapper aux chasseurs de trésors, la jeune fille n'a pas d'autres choix que de suivre les Tueurs Ecarlates à Aldarin, la capitale enchanteresse du royaume pour y intégrer une célèbre école militaire et peut-être retrouver la trace de son père disparu.







Mon avis :






Voilà un livre qui me faisait de l'oeil depuis pas mal de temps mais que je n'avais pas encore eu le temps de découvrir. J'avais déjà lu La Course, dans un tout autre univers, que j'avais tout simplement adoré ! J'ai été ravie de pouvoir entrer dans ce bel univers que nous offre ici Hina Corel


Helia, jeune adolescente de 14 ans, vis avec son père jusqu'au jour où celui-ci disparaît dans la rue ; kidnappé par un homme qui s'est volatilisé avec lui. Dès lors, le but de la jeune fille est de retrouver son père à n'importe quel prix. Mais c'est sans compter sur une histoire de collier étrange qui lui permet de contrôler l'air et qui la fera entrer dans la meilleure école de formation de guerriers de la capitale. 


J'ai eu un peu de mal a accrocher à ce roman. J'ai bien du prendre trois semaines pour lire les 70 premières pages. Cependant, à partir du moment où Helia arrive dans l'école de formation de soldats d'élite, l'intrigue devient vraiment intéressante (j'ai du finir le livre en deux jours). L'intrigue prend un nouveau souffle et les péripéties se suivent vraiment bien.


L'univers que met en place l'auteure est vraiment très intéressant et complexe, mais surtout dépaysant et c'est justement ce que j'aime dans un bon roman de fantasy. On y retrouve des personnes avec des couleurs de yeux et de cheveux plus extravagants les uns des autres, les Tueurs Ecarlates (soldats d'Elite), le Karsten (une sorte de basket revisité), ou encore les Minimials (des êtres de magie qui ne survivent qu'en trouvant l'humain qui leur convient). Un univers complexe donc mais qui vend du rêve, surtout au travers de ces descriptions très travaillées. 


J'ai eu un peu de mal a accroché au personnage d'Helia au début. Mais plus l'intrigue avance et plus on apprend à la découvrir et donc à l'apprécier. Par contre, j'ai beaucoup aimé le personnage d'Haden et suis ravie de l'avoir revu dans la suite du roman. Au vue du déroulement de l'intrigue, j'avais peur de ne plus le revoir après le départ d'Helia pour la capitale. 


On rencontre aussi Ziwia, une jeune fille qui étudie à l'école des guerriers et qui prend tout de suite Helia sous son aile. Elle veut devenir un Tueur Ecarlate bien que très peu de filles y arrivent. 


Enfin, il ne faut pas oublier Jildan et Yba, sans qui Helia n'aurait jamais découvert l'utilité de son collier et sans qui elle ne serait jamais arrivée à la capitale. Jildan est un personnage intéressant mais qu'on ne voit pas beaucoup. Yba est, je pense, mon gros coup de coeur de ce livre. Il reste un personnage bien mystérieux mais j'attend d'en découvrir un peu plus sur lui par la suite. 


En conclusion, La fille du vent est un très bon tome d'introduction mais qui est parfois un peu très long, surtout au début. Cependant, l'univers que propose de découvrir l'auteure est tout simplement génial et je suis très intriguée par la suite des aventures d'Helia et de ses amis. L'épilogue met vraiment l'eau à la bouche pour la suite ! 

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui, il est vachement bien ! Juste un peu lent au démarrage du coup il faut s'accrocher ;)

      Supprimer