samedi 16 avril 2016

Half Bad Tome 1 - Traque blanche de Sally Green






Editeur : Editions Milan
Date de parution : 24 Septembre 2014
Nombre de pages : 384
Prix : 16,90€



Résumé : Dans l'Angleterre d'aujourd'hui, deux clans de sorciers vivent en secret au côté des humains : les adeptes de la magie blanche et les sorciers noirs. Mais la naissance de Nathan vient bousculer l'équilibre des forces car il est à la fois un sorcier blanc et un sorcier noir. Son père est un des plus puissants et cruels sorciers du monde. Sa mère, adepte de la magie blanche, est morte. A 17 ans, Nathan va recevoir ses pouvoirs comme tous les sorciers. Mais il n'est pas comme tous les sorciers... Son clan va décider de l'enfermer : Nathan est prisonnier dans une cage, battu et menotté. Les frontières entre le bien et le mal n'ont jamais été aussi floues et menacées.








Mon avis : 





Traque blanche est un livre que j'avais dans ma PAL depuis quelques temps déjà. En voyant que les avis le concernant étaient vraiment mitigés, je ne savais pas trop si j'avais envie de le lire. C'est en en discutant avec ma copinaute La Couleur des mots que j'ai eu envie de me lancer.

On suit les aventures de Nathan, un garçon qui vit comme un paria dans la communauté des sorciers. En effet, sa mère est une sorcière blanche (décédée) alors que son père est un sorcier noir (le pire de tous tous et qui n'a jamais pris de ses nouvelles). Ce métissage est considéré comme étant inadmissible pour tous les sorciers et causera à bien des soucis à Nathan : haine de la part de sa demi-soeur Jessica, bizutage par les sorciers blancs et j'en passe. 

On suit ce personnage de ses 11 ans à ses 17 ans. On peut donc savoir tout ce qui lui est arrivé et comment il en est arrivé à vivre dans une cage perdu au milieu de nulle part. En effet, une notification en enterrant une autre, le jeune homme voit son enfance de plus en plus restreinte : faire une liste des endroits fréquentés, des sorciers blancs à qui il adresse la parole,...jusqu'à ses 14 ans ; année où il sera amené au milieu de nulle par sa nouvelle préceptrice et enfermé dans une cage où il sera menotté et battu.

Son but sera alors de s'enfuir pour retrouver son père et recevoir ses trois présents. En effet, le jour de ses 17 ans, un sorcier doit recevoir trois présents afin de recevoir ses pouvoirs. S'il ne les reçoit pas, il devient fou et fini par mourir. C'est donc une course pour la survie qui commence alors pour Nathan

En ce qui concerne les pouvoirs des sorciers, ils représentent souvent un trait de caractère flagrant de la personne ou bien sont héréditaires. Cela dépend des cas. 

Nathan est un personnage que l'on peut qualifier d'authentique. On peut facilement s'identifier à lui et on est très vite outrés par le comportement de certains sorciers blancs à son égard. Je n'ai jamais vu autant de méchanceté gratuite dans un livre, surtout en ce qui concerne Jessica (la demi-soeur de Nathan), Kieran (le frère d'Annalise, une amie de Nathan) et Clay (un chasseur qui hait le père de Nathan). J'ai parfois eu du mal à continuer ma lecture.... Nathan doit donc apprendre à vivre avec sa différence, son métissage étant unique, mais aussi avec la haine des personnes qui l'entourent.

Le seul point avec lequel j'ai eu du mal de concernant, est le culte qu'il voue à Annalise, une sorcière blanche dont il tombe amoureux. Il a une confiance aveugle en elle bien que certaines personnes lui disent que c'est un piège. Il s'enferme dans le déni total quand d'autres la considèrent comme une espionne.

Mon gros coup de coeur de ce livre est le personnage de Gabriel, que Nathan rencontrera pendant sa fuite. C'est un sorcier noir qui a la capacité de prendre la l'apparence de la personne de son choix : sorcier blanc, sorcier noir ou béjaune (humain normal). Je n'en dirais pas plus en ce qui le concerne pour ne pas trop vous en dévoiler sur l'histoire).

En ce qui concerne l'écriture du roman, j'ai pu voir que beaucoup de personnes n'ont pas aimé le fait que certains passages soient écrits à la deuxième personne. En ce qui me concerne ça ne m'a pas vraiment gênée. Je trouve même que ça apporte quelque chose en plus : Nathan parle directement au lecteur pour lui raconter certains moments de sa vie ou situations. Quoiqu'il en soit, ces passages ne se situent qu'au début donc ce n'est pas vraiment dérangeant. 

En conclusion, Traque blanche est une belle entrée en matière dans l'univers d'Half Bad. C'est sombre à souhait, ce qui m'a assez surprise étant donné que c'est un livre jeunesse, mais aussi captivant. Une fois commencé, je n'ai pas pu lâcher le livre avant de l'avoir terminé. Ce premier tome aurait été un coup de coeur si certaines choses ne m'avaient pas gênées. Je pense bientôt me lancer dans le deuxième tome de la trilogie que j'ai aussi dans ma PAL.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire