mardi 19 avril 2016

Cette fille est différente de J.J. Johnson






Editeur : Alice
Date de parution : 20 Février 2014
Nombre de pages : 348
Prix : 16€



Résumé : Cette fille différente, c'est Evie (on vous épargne son vrai nom, inventé par sa mère). Elle a été scolarisée à domicile, dans une maison durable que sa mère et elle ont construite pour y vivre en autonomie, avec poules et vache.
Avant de s'inscrire dans l'université de ses rêves - Cornell, dans l'Etat de New York -, Evie souhaite fréquenter d'autres jeunes et se familiariser avec le système scolaire. C'est ainsi qu'elle débarque à seize ans dans les couloirs obscurs d'un lycée absolument banal... Banal pour les étudiants qui sont formatés depuis leur enfance à trouver tout normal, mais pas pour Evie, qui vit son année scolaire comme une expérience ethnographique et pose des questions qui dérangent sur la discrimination, le respect, l'abus de pouvoir, les inégalités sociales, la liberté d'expression... Ce qui lui vaudra, dans un premier temps, une certaine popularité, mais fera ensuite fuir jusqu'à ses plus proches amis. 
Evie pose un regard neuf sur son environnement et ose dénoncer ce qu'elle trouve injuste, tout au long d'un récit empreint d'amitié et d'amour, et à l'humour souvent décalé.






Mon avis




Depuis quelques années j'entend beaucoup parlé de ce livre comme étant un très bon livre sur la différence et je me suis dit qu'il serait peut être temps que je le lise. je suis ressortie de cette lecture avec un avis plutôt mitigé.

Durant tout le roman, on suit le personnage d'Evie, une jeune fille qui a toujours été scolarisée à domicile et qui décide de passer son année de terminale dans un lycée lambda pour voir à quoi ressemble une vie de lycéen. Autant vous dresser le tableau tout de suite, avec une mère écolo et militante, la petite vie tranquille des élèves de ce lycée va changer du tout au tout avec l'arrivée de la jeune fille. Celle-ci n'hésitera pas a dénoncer toutes les injustices dont elle sera témoin en pensant aider les gens ; mais ce ne sera pas toujours le cas. 

On suit donc la découverte du système scolaire par Evie, mais aussi toutes les interdictions qui nous semblent "normales" alors que pour elle, elles relèvent souvent d'une atteinte au droit d'expression ou d'autres droits que nous sommes sensés avoir. Autant dire que cette année de terminale promet d'être explosive pour tout le monde.

En dehors d'Evie, on fait la rencontre de Rajas, un jeune homme dont elle tombe très vite amoureuse. Rajas est un garçon qui n'aime pas donner d'étiquettes aux relations ou aux personnes : cela posera problème quant à la relation qu'il entretient avec Evie. Celle-ci se posera des questions sur la manière dont Rajas voit les choses : est-il sérieux ou est-ce uniquement de l'amusement pour lui ? 

On rencontrera aussi la cousine de Rajas, Jacinda. C'est la pom-pom girl solidaire qui est toujours prête à aider les autres mais qui est aussi très populaire et aime entretenir ses relations. Elle devient très vite la meilleure amie d'Evie et vit une "amourettes" assez compliquée avec quelqu'un mais je n'en dirais pas plus à ce sujet pour ne pas vous spoiler. 

Enfin, je ne peux pas parler des personnages sans citer la mère d'Evie, Martha. Celle-ci est vraiment très "spéciale" : écolo jusqu'au bout des doigts et militante à ses heures perdues. Elle se comporte comme une enfant et n'a aucune autorité. Mais elle reste très marrante et apporte souvent une touche d'humour même si un peu décalé.

Comme vous l'avez sans doute compris, ce roman parle avant des inégalités sociales au travers du point de vue neuf d'une jeune fille qui n'a pas l'habitude de vivre une vie de lycéenne. Si, au début, j'étais très enthousiaste quant à la démarche de l'auteure, je me suis  cependant très vite éloignée du personnage d'Evie qui est devenue horripilante à mes yeux. Chaque "injustice" ou chose qui n'allait pas dans son sens était propice à la rébellion... Et, plus d'une fois, tout cela se retourne contre elle-même.

En conclusion, je ressors assez mitigée par cette lecture. Le sujet est très intéressant mais traité de manière trop radicale peut être par une héroïne qui se croit au dessus des autres (du moins c'est l'impression que l'on a). Et, je dois dire que la fin m'a un peu déçue mais je n'en dirais pas plus à ce sujet. C'est néanmoins un livre qui mériterais d'être lu pour son sujet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire