vendredi 29 janvier 2016

La Conspiration de Maggie Hall






Editeur : Collection R
Date de parution : 4 Juin 2015
Nombre de pages : 450
Prix : 17,90€



Résumé : Ils ont le pouvoir de faire fermer Prada pour une session de shopping privée. Mais aussi celui de déclencher une nouvelle guerre mondiale. C'est une incroyable famille qu'Avery West se découvre à dix-sept ans. Ses membres appartiennent à une redoutable société secrète, le Cercle, qui voit en Avery la clé d'une prophétie millénaire. Ecartelée entre des factions rivales, Avery va devoir lever le voile sur l'énigme de ses origines. Accompagnée de deux garçons du Cercle, le beau Stellan à l'humeur changeante et le ténébreux Jack, elle se lance dans une quête qui va la mener du musée du Louvre aux bazars d'Istanbul. Au coeur de la conspiration, Avery va devoir choisir entre sa liberté et sa famille, mais aussi entre le garçon qui pourrait l'aider à sauver l'humanité et celui qui fait battre son coeur.






Mon avis : 





La Conspiration est un livre qui traînait dans ma PAL depuis quelques temps. J'ai pu voir sur la blogosphère que les avis sont plutôt mitigés en ce qui concerne ce livre et j'avais eu envie de me faire mon propre avis le concernant.

On suit le personnage d'Avery West, une jeune fille de dix-sept ans. Elle à un petit détail très frappant et important : ses yeux sont violets. Celle-ci découvre du jour au lendemain qu'elle fait partie d'une antique famille faisant partie du Cercle : une organisation mondiale qui regroupe les personnes les plus influentes de la Terre. Elle découvre aussi qu'elle se trouve au coeur d'une énigme millénaire qui pourrait changer le cours de sa vie ; elle pourrait en perdre sa liberté et son libre-arbitre. Elle se rendra aussi compte que sa mère n'a jamais cessé de lui mentir quant à leurs fréquents déménagement. 


J'ai eu du mal avec le personnage d'Avery. C'est une jeune fille qui se pose beaucoup de questions sur sa nouvelle situation mais qui semble se laisser porter par les événements. Elle s'étonne à peine des événements en chaîne qui se produisent. Elle n'a jamais connu son père et quand un inconnu se présente devant elle en lui disant qu'il peut peut-être l'aider, elle le suit sans réfléchir un seul instant...Mais la chose qui m'a sans doute le plus énervée est le fait qu'elle tombe très vite amoureuse alors qu'elle connaît à peine le garçon dont il est question...Bref, un personnage très superficiel à mon goût.


Avery fait la rencontre de deux garçons : Jack et Stellan ; qui auront tous deux une certaine influence dans sa nouvelle vie. Jack est le beau brun dont elle tombe tout de suite amoureuse, avant même de savoir qui il est vraiment. Il l'aidera à chercher son père mais aussi à mieux comprendre la prophétie qui la concerne. Stellan, quant à lui, doit la surveiller pour la famille pour laquelle il travaille. J'ai trouvé que Jack est un personnages assez plat ; en comparaison Stellan est assez intéressant de par son passé.


Le personnage seul que j'ai beaucoup aimé est Luc : un garçon à la fois drôle et attachant. C'est aussi le seul personnage gay du livre. Avery l'aime beaucoup et ses quelques apparitions ont ensoleillé ma lecture. 


En ce qui concerne l'histoire, j'ai trouvé intéressant que la prophétie reprenne les grands jalons de la vie d'Alexandre le Grand. Des objets disséminés aux quatre coins du monde doivent être trouvés par les personnages pour découvrir le fin mot de la prophétie. Il y beaucoup de rebondissements, auxquels on s'attend ou non. Cependant, je trouve que l'histoire tombe souvent dans le cliché et c'est bien dommage...


En conclusion, bien que j'ai e du mal avec les personnages et le côté cliché de certains passages, je dois dire que la fin du roman donne envie de connaître la suite. De plus, l'énigme millénaire en rapport avec Alexandre le Grand est plutôt intéressante en elle-même. Je me laisserais donc peut-être tenter par la suite de cette saga.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire