vendredi 18 décembre 2015

The Young World de Chris Weitz






Editeur : MSK
Date de parution : 7 Janvier 2015
Nombre de pages : 350
Prix : 17€




Résumé : New York, XXIème siècle. Un virus a annéanti la population des Etats-Unis, à l'exception des adolescents, qui ont vu leur avenir se désintégrer sous leurs yeux. Plus d'éléctricité, plus d'eau courante, plus de transports, plus d'Internet : les jeunes sont livrés à eux-mêmes dans la ville qui ne dort jamais. Ils se partagent alors le territoire et forment des tribus qui coexistent plus ou moins pacifiquement.
Jefferson, le leader des Washington Square, tente d'organiser la survie des siens avec l'aide de Donna, dont il est secrètement amoureux. Privés de repères et lassés d'attendre la mort, ils partent à travers Manhattan pour tenter de retrouver l'origine du virus qui a décimé le continent.






Mon avis : 





The Young World est un livre que j'ai emprunter à une amie il y a maintenant quasiment un an, mais je n'arrivais pas à me décider à le lire. je l'ai lu récement mais je ne sais pas trop quoi en penser.


Le roman se passe au XXIème siècle au Etats-Unis. Suite à un virus qui a décimé la quasi-totalité de la population, les jeunes qui ont entre 13 et 18 ans doivent apprendre à vivre dans un monde qui leur est devenu hostile. De plus, à chaque fois qu'une personne atteint 18 ans, elle est atteinte par le virus, qui s'installe peu à peu dans son corps.


C'est dans ce monde que l'on fait la connaissance de Jeff (Jefferson) et Donna (Madonna), deux jeunes qui se retrouvent du jour au lendemain à la tête du groupe de Washington Square, à la mort de Was (Wasinghton), le frère de Jeff qui était le leader du groupe. Brainbox, le cerveau de la bande, dit avoir peut-être trouvé un document qui expliquerait d'où vient le virus et comment l'arrêter. C'est avec ce mince espoir que les trois personnages, aidés par Opaline et Peter, vont traverser les rues de Mahnattan qui leur sont devenues hostiles.


Jeff, qui n'a au début rien d'un leader, se retrouve malgré lui à la tête d'un groupe de jeunes. Il apprendre peu à peu à remplir comme il se doit son rôle de chef. Il est aussi secrètement amoureux de Donna, qui ne se doute de rien et le considère comme un frère.


Donna est une jeune fille qui a la gachette facile et qui n'a pas sa langue dans sa poche. Elle dit toujours ses quatres vérités à tout le monde et n'aime pas recevoir des ordres. Elle aidera Jeff dans toute ses sorties à l'extérieur.


Brainbox est un personnage très intéressant. Avant le virus, il était considéré comme un asocial car il aime tout ce qui a un rapport à la robotique ; mais maintenant, il est devenu essentiel pour la survie du groupe de Jeff.


Il se prend d'affection pour Opaline, une chinoise immigrée qui a du apprendre à vivre à l'américaine avant le virus. C'est une jeune fille très gentille qui ne parle vraiment qu'avec Brainbox.


Il y a aussi le personnage de Peter, qui m'a beaucoup fait rire. Il est gay, noir de peau et catholique : un personnage détonnant qui se moque souvent de lui-même. C'est aussi un des rares amis de Donna.


J'ai beaucoup aimé l'univers post-apocalyptique mis en place par l'auteur. La violence entre les personnages est omniprésente ;  certaines personnes étant devenues cannibales et d'autres ayant ouvert des réseaux de prostitution et des combats avec paris ouverts...


J'ai aussi beaucoup aimé le fait que le livre soit mené par deux voix : celles de Jeff et de Donna. Cela nous permet d'avoir une vue d'ensemble ; mais aussi le point de vue de deux personnages de sexe opposé : ils ne voient pas les choses de la même manière et c'est ce qui est intéressant.


Cependant, les deux personnages principaux, Jeff et Donna, m'ont assez vite énervée (à partir du moment où Jeff couche avec Kath, plus exactement...). J'adorais vraiment les deux personnages jusqu'à ce moment qui a vraiment gaché ma lecture. Mais la fin du roman est vraiment bien menée et se termine sur un cliffhanger dont je veux lire la suite !


En conclusion, c'est un roman qui pose de très bonne bases pour une histoire qui promet d'être intéressante. Mais je trouve que la relation entre Jeff et Donna prend parfois un peu trop de place...Je ne sais donc pas trop quoi penser de ce livre...

2 commentaires:

  1. Tu penses qu'il y aura une suite? :) Je pensais que c'était un one shot! Je me retrouve un peu dans la même situation que toi, avec un avis très mitigé :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que oui! C'est écrit que c'est un tome 1 sur le roman. Quoique dans ce cas précis une fin ouverte ouverte passe très bien aussi XD

      Supprimer