lundi 31 août 2015

Phobos Tome 1 - Les Ephémères de Victor Dixen








Editeur : Collection R
Date de parution : 11 Juin 2015
Nombre de pages : 448
Prix : 17,90€





Résumé : Six prétendantes. Six prétendants. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer.
Ils veulent marquer l’histoire avec un grand H. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinées à créer la première colonie humaine sur Mars.
Elle evut trouver l’amour avec un grand A. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…
Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.





  
Mon avis :





J’ai beaucoup entendu parlé de Victor Dixen au travers de ses autres livres . J’ai donc voulu me faire mon propre avis à la sortie de Phobos en juin dernier. Phobos est le premier tome de la nouvelle série de l’auteur.

L’intrigue de Phobos se passe dans un futur qui pourrait être proche comme éloignés, dans un univers de science-fiction avec la création de certains robots ou d’équipements high tech très évolués. Léonor, une orpheline de dix-huit ans, décide de participer à la nouvelle émission de la chaîne Génésis afin de pouvoir échapper à sa vie pourrie : elle travaille dans une chaîne alimentaire pour chien où elle remplit les boite de conserve avec de la patée à longueur de journée. La chaîne Génésis propose à douze élus (six garçons et six filles) un voyage dans l’espace durant lequel ils devront trouver l’amour afin de créer la première colonie sur la planète Mars. Durant ce voyage, les prétendants seront filmés vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour permettre à la population mondiale de suivre l’évolution des couples et des amitiés qui se font et se défont. L’émission étant un phénomène mondial, la langue parlée à bord des vaisseaux se trouve être l’anglais, la langue internationale. De plus, ils auront droit à une entrevue par semaine dans le Parloir avec le prétendant de leur choix d’une durée de six minutes à chaque fois. En effet, les garçons et les filles se trouvent dans deux capsules différentes et ne peuvent donc pas se voir en dehors du Parloir. Les séances au Parloir s’arrêteront quand le vaisseau se mettra en orbite avec la planète Mars. Cependant, ce programme cache une vérité bien plus sombre pour les douze élus.

Les personnages sont très différents les uns des autres et viennent tous de pays différents. Les douzes prétendants sont donc : Léonor la française (l’héroïne), Kirsten l’allemande, Safia l’indienne, Fangfang la singapourienne, Kelly la canadienne, Elizabeth l’anglaise, Tao le chinois, Kenji le japonais, Mozart le brésilien, Samson le nigérien, Alexei le russe et Marcus l’américain. Chacun d’entre eux a un rôle différent des deux cotés de la vitre. Il existe donc six fonctions très importantes pour le bon déroulement du programme : la navigation, la planétologie, la communication, l’ingénierie, la biologie et la médecine. Au fur et à mesure de la lecture on découvrira le passé de tous les personnages ainsi que leurs secrets mais aussi lesquels d’entre eux sont honnêtes ou bien joues la comédie. En d’autres termes, on retrouve tout ce qui fait une véritable émission de télé-réalité au detail près que tout ce passe dans l’espace. En plus des personnages dans l’espace, on suit aussi ce qui se passe sur Terre notamment au travers du personnage de Serena Mc Bee, la productrice exécutive, qui n’est pas celle qu’elle semble être.Il y a aussi le personnage d’Andrew Fisher qui fait tout ce qui est en son pouvoir pour montrer que le programme Génésis est néfaste mais surtout pour savoir ce que cache vraiment ce projet.

J’ai beaucoup aimé la mise en page du roman ! Ce tome est divisé en cinq actes, comme dans une pièce de théâtre. Ce n’est pas très étonnant quand on y pense car une télé-réalité peut souvent s’apparenter à du théâtre… J’ai trouvé ce procèder très intéressant ! Chaque acte est divisé en plusieurs parties soit : « Champ », « Contre-Champ » et « Hors-Champ » qui nous donne la date et l’heure des événements pour bien se situer. Tout ce qu’il ce passe dans le champ regroupe les événements racontés du point de vue de Léonor (à la 1ère personne), l’héroïne ; donc dans l’espace. Ce qu’il se passe dans le contre-champ nous est raconté du point de vue de Serena Mc Bee (à la 3eme personne) et on en apprend plus sur le projet Génésis et ses comanditaires. Ce qu’il se passe dans le hors-champ nous est raconté du point de vue d’Andrew Fisher (toujours à la 3eme personne) et on peut suivre son enquête sur le projet Génésis. Enfin, toutes les scènes du Parloir nous sont racontées au travers de la Chaîne Génésis.

En conclusion, c’est un très bon premier tome de science-fiction avec une intrigue plutôt originale qui tient le lecteur en haleine du début à la fin. C’est un livre que je recommande absoluement aux fans de Victor Dixen mais aussi à ceux qui sont à la recherche de nouvelles lectures. Phobos est le premier tome d’une série qui promet d’être absolument géniale !!

2 commentaires: