lundi 20 juillet 2015

L'autre moi-même de Saskia Sarginson







Editeur : Marabout
Date de parution : 10 Juin 2015
Nombre de pages : 360
Prix : 19,90€





Résumé : Enfant, Klaudia a toujours été terrifiée par son père. Quant aux crimes commis par celui-ci dans son passé, elle en éprouve une effroyable honte. Aussi, son éloignement pour entrer à l'université est-il pour elle l'occasion rêvée de se « réinventer », elle se transforme alors en Eliza Bennet, une jeune femme pleine d'assurance. Mais lorsque Klaudia se retrouve obligée de revenir chez elle, la voilà dramatiquement piégée dans une double vie. La révélation de secrets enfouis dans le passé de son père oblige la jeune femme à affronter enfin son héritage familial. Mais elle va bientôt soupçonner qu'elle n'est pas la seule personne de la famille à s'être forgé une double identité - et pas la seule non plus à être capable de mettre un terme à une existence...





Mon avis :





Je remercie les éditions Marabout pour m’avoir permis de découvrir ce livre très poignant et intéressant dans le cadre du partenariat avec le webzine Les Rebelles.

Dans ce livre, on suit la vie d’une jeune femme qui se fait appeler Eliza Bennet. Cependant, celle-ci n’est qu’une façade car son véritable nom est Klaudia Meyer. Mais Klaudia tente surtout de fuir son passé de fille de nazi qui lui a valu d’être mise à l’écart par toutes les personnes de sa classe quand elle était enfant. Elle a décidé de changer de nom et de ville et de reprendre sa vie à zéro pour pouvoir s’éloigner de son ancienne vie. Sa vie en tant qu’Eliza semblant s’être stabilisée, elle est rattrapée par son passé et doit s’occuper de son père  en  deuil.  Elle  va  faire  alors  des  découvertes  familiales  des  plus  étonnantes  qui pourraient changer sa vie à tout jamais.

Ce livre est divisé en trois parties : le mensonge, le piège et la révélation. Dans ces parties, le texte est écrit à plusieurs points de vue, différents à chaque chapitre.

Dans la première partie on suit ceux d’Eliza, de Klaudia et d’Ernst (un personnage dont on ne sait pas grand chose au début mais qui aura une importance capitale). Eliza raconte sa vie en 1995, Klaudia en 1986 et Ernst en 1933.

Dans les deux autres parties, il n'y a plus que Klaudia, continuant son récit en 1995 (elle décide de reprendre son véritable nom) et Ernst.

Si au début les différents points de vue peuvent gêner, on passe tout de même très vite outre car l’intrigue est très intéressante. Dans ce livre, on suit  la vie d’un jeune homme allemand ayant  vécu  pendant  la  Seconde  Guerre  mondiale  et  faisant  partie  des  Jeunesses Hitlériennes.  On  découvre  aussi  la  vie  d’une  jeune  femme  brisée  par  son  enfance particulière au sein d’une famille ultra religieuse et des camarades de classe qui l’ont mise de coté car elle était « la fille d’un nazi ».

C’est un livre  très  poignant où on peut voir les efforts fait par cette  jeune  fille pour reprendre sa vie en main mais aussi le poids de la culpabilité par rapport à la mort de sa mère. L’intrigue met aussi en place une quête identitaire de la part de Klaudia qui ne sait plus du tout où elle en est dans sa vie et qui découvre peu à peu des secrets de famille dont elle n’aurait jamais dû connaître l’existence. C’est un livre assez sombre et aussi  porteur d’espoir. Le thème principal reste tout de même les Jeunesses Hitlériennes mais aussi la manière dont des enfants de nazis ont été traités par la suite dans les pays européens.

En conclusion, c’est un livre à la fois intéressant et poignant sur un sujet qui nous concerne tous. L’intrigue est bien menée et les vies des personnages se croisent toutes à un moment donné pour le meilleur ou pour le pire. Les découvertes familiales de Klaudia lui feront voir sa famille et sa vie d’un nouvel œil et lui permettront d’avancer. C’est un livre que je vous conseille de lire absolument pour les personnes intéressées par ce sujet mais aussi pour tout autre lecteur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire