mardi 26 mai 2015

Damanta Tome 1 - Les erreurs de l'innocence de Céline Guffroy








Editeur : Valentina éditions
Date de parution : 10 Mars 2014
Nombre de pages : 420
Prix : Plus édité actuellement





Résumé : « On est jeune et con tant qu’on prend ses rêves pour des réalités et ses idées reçues pour des vérités. »
Poursuivi par une terrible malédiction jetée jadis sur sa famille, Nigel O’Conor a perdu bien plus que ses parents dans l’incendie qui leur couta la vie ; il y perdit aussi son frère.
Quatorze ans après le drame, le jeune homme et ses sœurs voient leur vie se compliquer avec l’arrivée d’une jeune et jolie sorcière, prête à tout pour perpétuer l’œuvre de son aïeule.
Logan, le jumeau de Nigel, se retrouve, quant à lui, à devoir ruser pour rester en vie alors que toutes les personnes autour de lui meurent les unes après les autres.
Jusqu’où devront-ils payer pour les erreurs de leur innocence ?






Mon avis :




Je remercie l’auteure pour m’avoir permis de découvrir le premier tome de la saga Damanta que j’ai gagné lors d’un concours qu’elle avait organiser. Le résumé m’intriguait beaucoup et l’histoire semblait être plutôt intéressante. Je ne me suis pas trompée sur ce premier constat.

L’histoire débute en 1798 lorsqu’une sorcière, Morgane Dragonetti est blessée dans son orgeuil par Teagan O’Connor, descendant de Quinn O’Connor le premier esclave de sorcière à être devenu libre, qui ne veut pas accepter ses avances. Après avoir tuer Teagan, elle décide de lancer une malediction sur tous les hommes de la famille O’Connor : ceux-ci meurent tous de manière étrange avant d’atteindre 30 ans.

On continue au chapitre suivant avec un saut dans le temps : on se trouve maintenant en 1982. Cette date aura une importance majeure dans la vie des personnages car c’est la date de mort des parents du héros, Nigel, et de ses frère (Logan) et sœurs (Dana et Shana). Leurs parents meurent lors d’un mystérieux incident dans leur maison. Jim Danforth, le meilleur ami  de leur père les prend sous son aile et les éduquent suite à la mort de leurs parents lorsque Nigel avait 4 ans. C’est aussi à ce moment là que Nigel perd son frère jumeau, Logan.


L’intrigue se poursuit cette fois-ci en 1996 : Nigel O’Connor est un jeune homme de 17 ans qui vit avec ses deux sœurs, Dana et Shana, chez le meilleur ami de leur père. Un jour, deux nouvelles élèves arrivent dans son lycée : Michelle et Mélanie Dragonetti, deux cousines. Commence alors une idylle entre Nigel et Mélanie que Michelle ne voit pas d’un très bon œil. Elle mettra tout en œuvre pour briser cet amour naissant.


Bien plus tard dans l’intrigue, le personnage de Logan apparaît. Celui-ci a été adopté à ses 4 ans par Alistair McMahon, un ami de sa défunte mère. De jour au lendemain, il devra tout mettre en œuvre pour survivre car toutes les personnes qui lui sont chères semblent mourir autour de lui.


L’auteure a mis en place un univers très riche peuplé de sorcières et autres créatures magiques telles que les loups garous, les vampires ou encore les druides. On croisera aussi la route de plusieurs fantômes dans un ancêtre de Nigel, mais aussi des personnages créés par l’auteure comme les Faucheurs (qui auront un rôle assez important par la suite). Une ville, ainsi qu’un pays, du nom de Anyarka ont été créés : c’est l’endroit dans lequel vivent toutes les créatures surnaturelles. Celles-ci sont sous la coupe des sorcières depuis des siècles. On apprend à connaître ce monde peu à peu en même temps que Nigel. En effet, celui-ci est complétement inconnu des humains et le héros a du mal à y croire au début.


J’ai malheureusement eu un peu de mal à attacher au personnage pricipal…j’ai trouvé que Nigel était un peu trop fleur bleue et réagissais parfois trop comme un petit enfant pour son âge. Logan, quant à lui, est son opposé : il est du genre rebelle (il joue dans un groupe de rock avec ses amis) et assez physique (il aide son père d’adoption dans son ranch). Ces deux personnages ont beau être jumeaux, ils ne se ressemblent pas du tout.


En ce qui concerne Mélanie, un personnage qui j’aimais beaucoup mais qu’on ne verra malheureusement que dans peu de chapitre, sa trop grande gentillesse lui sera fatale. Michelle, quant à elle, est la méchanceté incarnée. Elle veut venger sa famille et faire perdurer la malediction mise au point par sa famille en voulant faire de Nigel son esclave ; et ainsi rétablir le deshonneur de sa famille qui a étébannie de Anyarka. Mélanie et Michelle sont deux personnages totalement opposés.


En conclusion je dirais que malgré le peu d’affinité que j’ai eu avec le héros, c’est un très bon premier tome qui pose les bases d’une intrigue intéressante. En plus, j’ai très envie de lire le tome 2 de cette saga car je suis restée comme deux ronds de flan à la fin de ma lecture (je ne vous dirais pas pourquoi !). C’est un livre que je vous conseille de découvrir !

2 commentaires: